• Destinées…

     

     

     

    Destinées…

     

    Entretenir au plus profond de soi la certitude que nous venons d'un autre monde.

    Un monde perdu par la bêtise, la brutalité de quelques-uns

    qui se sont crus meilleurs que d'autres.

    Ces quelques-uns qui ont rompu le fil céleste pour s'intégrer dans la matière.

    Qui ont fait de leurs semblables leurs doux esclaves.

    Nous avons gaspillé le monde, nous nous sommes fourvoyés en donnant la parole

    et permettant les actes de ces quelques-uns.

    Ils nous ont rendus factieux, rebelles.

     

    Installés sur la terre après un long voyage, vivant d'eau et de graines, de simples venaisons,

    égaux dans nos deux genres, sans ruse aucune,

    nous avons vu venir des hordes d'affamés qui nous ont pris des femmes,

    nos huttes, nos gibiers, ont souillé de leurs armes le creux de nos entrailles,

    nous ont assimiler sur notre propre terre.

    Ceux de nos rescapés ont appris la misère, et se sont enchaînés

    à une sensation de haine gardant le souvenir de ce qu'ils ont perdu.

    Depuis, leur cœur s'est durci.

    Et pour se protéger des futurs invasions ont tracé leur parterre, créant la possession,

    enfantant chaque année de nombreux descendants, pour mieux défendre la terre,

    reléguant au foyer leurs compagnes de route, qui chassaient

    avec eux aux temps pas si lointains,

    qui couraient, qui pêchaient, portant de lourdes charges, fortes

    de leur beauté et de leur courage,

    se sont vues entravées, et soumises, rabaissées, prostituées.

    Que sommes-nous devenu(e)s ?

     

    « Ici et Jourd'huiAilleurs, il y a l'Ailleurs… »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :